Science et Société





Un grand nombre d’études scientifiques internationales montre que les substances psychédéliques recèlent un potentiel de guérison encore largement inexploité dans des pathologies comme la dépression, l’anxiété, l’addiction ou le stress post-traumatique. Une révolution est en cours, qui commence à permettre de comprendre comment ces molécules, naturelles pour la plupart, sont un moyen par lequel la nature est guérisseuse en redonnant à l’homme sa juste place dans le vivant et le cosmos.


La Révolution Psychédélique
Psilocybine, mescaline, kétamine, DMT, MDMA, LSD, ayahuasca, iboga…, sont capables d’induire des expériences de reconnexion à soi et au monde au point que quelques prises suffisent parfois à guérir une pathologie réfractaire aux prises en charge classiques. Après des décennies de diabolisation et de mise à l’index, la société américaine opère une volte-face spectaculaire en permettant l’accès des chercheurs à ces substances et en allant parfois jusqu’à dépénaliser entièrement leur usage. Les prémices de ce mouvement commencent à se faire sentir en France avec une évolution notable de la réflexion autour de ces produits et le lancement d’expérimentations, notamment avec la kétamine.
Supervisé par un expert de ces approches thérapeutiques, le Dr Olivier Chambon, et par le journaliste scientifique Jocelin Morisson, cet ouvrage s'enrichit de la contribution des spécialistes qui révèlent le potentiel thérapeutique autant que le pouvoir de connaissance  associé à ces substances. Elles constituent de puissantes médecines pour le corps, la psyché et l'âme. Elles permettent d'explorer des domaines à la croisée des recherches sur la conscience, la vie après la mort, l'écologie, et peuvent accompagner le changement de société en cours, pour un monde plus conscient. 
 

Contact Presse :

Marie-Hélène Doré

06 60 404 104

mariehelenedore26@gmail.com
 




Rédigé par Jocelin Morisson le Vendredi 4 Septembre 2020 | Commentaires (0)

Science et Société





Avec quelques amis, nous lançons la revue NATIVES, dédiée aux peuples racines. Revue trimestrielle sur abonnement, doublée d'un site internet, Natives traitera de l'actualité et des problématiques rencontrées par les peuples autochtones partout sur la planète.


NATIVES, des Peuples, des Racines
Les peuples racines représentent environ 370 millions de personnes, réparties en 5000 communautés. De par leurs zones d'habitation, ils sont les gardiens de 80% de la biodiversité de la planète. Quand l’humanité est égarée dans un monde qui lui-même se perd, elle doit savoir remonter à ses origines pour se retrouver, en un temps où tout était vivant et où l’équilibre nécessaire à la vie reposait sur l’interdépendance de toute chose. Les peuples autochtones portent toujours cette vision globale et sont les derniers gardiens de la biodiversité depuis des millénaires. Par nos modes de consommation, notre capacité à décider et séparer ce qui est vivant et ce qui ne l’est pas, nous avons entamé la destruction de cet équilibre fondamental qui fait de l’homme et de la nature, un tout.Nous devons et nous voulons accompagner ces peuples pour leur redonner la parole, les écouter, permettre un dialogue et des échanges authentiques pour qu’ils puissent, à leur tour, nous accompagner dans ce chemin où le devenir de la vie est en jeu. C’est avec l’envie et la volonté de construire un espace de dialogue et d’échanges, que NATIVES lance le premier média en langue française autour des peuples racines. 

Soutenez NATIVES en participant au crowdfunding sur Kiss Kiss Bank Bank



Rédigé par Jocelin Morisson le Mardi 7 Avril 2020 | Commentaires (0)

Je propose ici la traduction d'un court texte de Bernardo Kastrup sur l'impasse du matérialisme en tant que théorie métaphysique. Bernardo est un ancien chercheur en informatique devenu philosophe des sciences et il expose avec simplicité et clarté les enjeux du débat autour de la conscience, la matière, la réalité, etc. Le texte original en anglais dont le lien est donné ci-dessous contient des liens vers plusieurs autres articles qui développent certains points évoqués.


L’auto-stoppeur illégitime - ou l’impasse du matérialisme
Article original en anglais "Why Materialism is a Dead-End" à lire ici

Nous vivons à l'ère de la science, ce qui a permis des progrès technologiques inimaginables pour nos ancêtres. Contrairement à la philosophie, qui dépend quelque peu de valeurs subjectives et de notre sens du plausible pour traiter les questions, la science pose des questions directement à la nature, sous forme d’expériences. La nature répond ensuite en manifestant certains comportements afin que les questions puissent être traitées de manière objective.
C’est à la fois la force de la science et son talon d’Achille : les expériences nous apprennent seulement comment la nature se comporte, et non ce qu’elle est réellement. De nombreuses hypothèses sur l’essence de la nature sont compatibles avec ses comportements manifestes. Mais bien que ces comportements soient informatifs, ils ne peuvent pas résoudre les questions relatives à l’être, ce que les philosophes appellent "métaphysique". Comprendre l’essence de la nature est  fondamentalement au-delà de la méthode scientifique, ce qui nous laisse avec les méthodes différentes de la philosophie. Celles-ci, aussi subjectives soient-elles, sont notre seul moyen de comprendre ce qui se passe.



Rédigé par Jocelin Morisson le Mercredi 27 Novembre 2019 | Commentaires (2)

Science et Société





Se Souvenir du Futur est une réflexion sur les synchronicités qui fait le lien entre les chamanismes des cinq continents et la physique moderne, en passant par l'oeuvre immense de Carl Gustav Jung. Le livre présente également un protocole simple de création de synchronicités, comprises comme des signes que nous envoie notre meilleur futur.


Se Souvenir du Futur
Serait-il aujourd’hui possible d’accéder à des informations en provenance du futur sous forme de synchronicités, ces petits miracles du quotidien qui nous adressent des messages chargés de sens ? C’est ce qu’affirment les auteurs de ce livre qui réussissent un authentique tour de force en conjuguant des enseignements venus du fond des âges aux connaissances les plus pointues de la science contemporaine.
Dans un temps déployé, notre futur existe déjà mais il n’est pas figé. Il peut changer au gré de nos intentions, à condition de se familiariser avec les mécanismes et les enjeux, et aussi de comprendre que notre libre arbitre est un outil de création.
Déjà mise en oeuvre dans des ateliers pratiques, la méthode révolutionnaire présentée ici repose sur la « rétrocausalité », une influence qui s’exerce à rebours du temps, aujourd’hui reconnue (en tant qu'hypothèse de travail valide) par la physique ! Agrémenté de nombreux exemples spectaculaires, de réflexions approfondies sur la nature de la conscience et servi par un style résolument accessible, ce livre ouvre des perspectives époustouflantes quant à notre condition individuelle et collective.



Rédigé par Jocelin Morisson le Mardi 5 Mars 2019 | Commentaires (0)

1 2 3 4 5
     

Suivez-nous
Facebook